vendredi 13 décembre 2013

Antartica, prisonniers du froid - de Frank Marshall.


Réalisateur : Frank Marshall.
Date sortie FR : Le 26 Avril 2006 au ciné et le 21 Mars 2007 en Dvd.
Genre : Aventure - Drame (Etats-Unis)
Durée :  : 2h00.
Les Acteurs : Paul Walker, Jason Biggs, Bruce Greenwood et Moon Bloodgood.
Note : 5/5  

Synopsis : 

"Alors qu'ils mènent une expédition scientifique en plein Antarctique, le guide Jerry Shepard et le géologue Davis McClaren sont victimes d'un accident qui aurait pu être fatal si leurs chiens de traîneau ne les avaient pas tirés d'affaire. Évacués d'urgence dans des conditions extrêmes, Jerry est contraint d'abandonner ses chiens au coeur d'un des hivers les plus redoutables que la zone polaire ait connus. 
Livrés à eux-mêmes, les huit animaux vont tenter de survivre dans une nature aussi majestueuse qu'hostile. Incapable d'oublier ses compagnons à quatre pattes, Jerry tente par tous les moyens de retourne sur place, mais les conditions météo l'en empêchent. Face aux pires conditions qui soient, humains et chiens vont tout affronte pour se retrouver..."


La Chronique :

Antartica, n'est probablement pas l'un des films les plus connus de Paul Walker, mais il est certainement l'un des plus touchant ! Une histoire d'amour entre l'homme et le chien époustouflante et totalement émouvante !!

Il est difficile de donner un avis plus détaillé sur ce film, car pour moi, cette dernière phrase décrit parfaitement Antartica et se suffit à elle même. Je vais cependant vous détailler un peu plus cette histoire, afin de vous donner le goût de la visionner à ceux qui ne l'aurait pas encore vu, et de le revisionner pour les autres qui ne peuvent qu'avoir adoré ce film. Bon... Ok... J'avoue... Il se peu que cela ne plaise pas à certaines personnes, mais que voulez-vous ? On ne peu pas satisfaire tout le monde !

Mais il est clair que ce film est tout destiné à un publique amoureux des chiens ! On craque dès la première image ! Personnellement, j'ai craqué pour Antartica dès que les chiens sont apparus à l'écran... On y retrouve en première ligne du traîneau : Maya la chienne de tête, la seule femelle du groupe, mais aussi la plus forte et Jack l'ancien, tout proche de la retraite... A la suite : Shorty, tout beau, tout blanc et Max, le plus jeune, novice et prometteur. Dewey qui a à une cicatrice au dessus de l'oeil et son jumeau Trueman qui lui a fait cette cicatrice... Et en quatrième et dernière ligne, Buck, tout en muscles et sans cervelle ainsi que Shadow au poil argenté... Ces magnifiques huskies à la personnalité bien trempé, sont assurément les vraies vedettes de ce film !

La simplicité et le "naturel" du scénario, la beauté des paysages et la sincérité du jeu d'acteur sont toutes les choses qui font d'Antartica, prisonniers du froid un film fabuleux. Les chiens sont les stars de ce film, ils nous communiquent certaines valeurs, parfois, voir même très souvent oubliés par les humains. Ici : l'amour, la force et la solidarité. Du côté des acteurs, Paul Walker interprète parfaitement bien son rôle, un amoureux des chiens, dont les yeux pétilles comme ceux d'un père qui parle de ses enfants et qui est prêt à tout pour les sauver. Son interprétation est aussi crédible que touchante dans l'amour qu'il porte aux chiens. Je ne suis peut-être pas très objectif par rapport à cet acteur, mais je pense que tout ceux qui ont vu Antartica ne peuvent critiquer son interprétation. Quant aux autres acteurs : Jason Biggs, le Jim d'Americain Pie, apporte une touche de légèreté et d'humour salutaire au milieu d'un récit chargé de tension. Moon Bloodgood est parfaite, pas forcément indispensable au scénario, mais elle apporte une touche de douceur et de féminité dans ce film. Bruce Greenwood, quant à lui, serait le seul petit bémol de l'histoire, il n'est malheureusement pas très convaincant en scientifique, jouant parfois un peu trop le cliché et c'est dommage car l'on ne s'attache pas à lui...

En conclusion : Ce film, basé sur une histoire vraie nous transmet une belle leçon de vie et la fin nous berce de larmes par sa beauté !


Bande-annonce :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire