mardi 3 mars 2015

Fifty Shades - Tome 2 : Cinquante Nuances plus Sombres, de E. L. James.

Fifty Shades - Tome 2 : Cinquante Nuances plus Sombres, de E. L. James.

Auteur : E. L. James.

Date sortie FR : Sortie le 1er Janvier 2013, , aux éditions JC Lattès à 17€ et 6€90 en format de poche aux éditions Livre de poche.


Note : 5/5

Genre : Érotique.

Note : 5/5  



Synopsis :


"Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d?éditrice. Mais son désir pour Grey occupe toujours toutes ses pensées et lorsqu?il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister. 

Peu à peu, elle en apprend davantage sur le douloureux passé de son ténébreux M. Cinquante Nuances, toujours aussi passionné. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie. "

La Chronique :


Le premier tome c'était montré plutôt positif dans son ensemble. Ici, Cinquante Nuances plus Sombres a de nouveau su m'absorber par l'histoire d'Anastasia et Christian. Simple, mais efficace il fait parti des bouquins que l'on tient entre nos mains et qu'on ne peu plus refermer parce qu'il sait parfaitement comment attiser notre curiosité. 

Ce livre n'est pas parfait, mais ce sont souvent les petites imperfections qui font les plus belles histoires, celles qui nous atteint plus intensément. Ce sont les petits défauts qui rendent cette histoire plus réelle et ce tome 2 est de loin plus attachant que le premier de ce côté là.  En faite, si j'adore ce livre, ce n'est pas vraiment pour son histoire, sa romance ou les scènes de sexe, même si je ne déteste pas non plus, mais pour les personnages en particulier. Alors forcément, ce second tome qui fait évoluer les personnalités d'Ana et de Christian, me plaît encore plus ! 

Par contre..., petite aparté, mais "Cinquante Nuance plus Sombres", je ne comprends pas vraiment pourquoi plus "sombres"... Car malgré les révélations assez "obscurs" que l'on découvre sur Christian, je trouve que sa relation avec Avery est devenu bien plus saine et cela, malgré les montagnes qui s'amusent à se dresser sur leur route. 

Je donnerai donc :

Un + pour les personnages :
Ana et sa personnalité appréciable dans toute sa simplicité. A l'opposé, Christian et ses 50 nuances intrigantes. Sa recherche de la "délivrance" dans ce tome est d'ailleurs ce que j'ai le plus apprécié dans ce second tome. Il est l'homme d'affaire droit, sérieux, imposant et cinq minutes après il laisse place à l'enfant qu'il n'a jamais eu l'occasion d'être... Déboussolant, mais très attachants !
Les personnages secondaires sont également très agréable à découvrir, des personnalités différentes, franches et drôles.

Un - pour "l'absence" des personnages secondaires justement : 
Je les adore et honnêtement, j'aurais souhaité les découvrir beaucoup plus ! Ces livres sont racontés du point de vue d'Ana, donc je comprends qu'elle soit toujours avec nous. Mais est-elle obligé de vivre dans une bulle de Christian 520 pages sur 532 ?
Certains passages pouvaient devenir parfois un peu lassant, et j'aurais aimé un peu de légèreté dans une vraie sortie ou discussion entre amie, sans que Christian ne vienne interrompre, mais aussi découvrir un peu plus la famille de ce dernier sans qu'ils ne s’évadent tous les deux pour faire des cochonneries !
Le bal masqué ou le rendez-vous avec le psychologue, sont des moments que j'ai particulièrement apprécier pour toutes ses raisons, même si malgré tout, Christian hantait toujours ses pensées et ses sujets de discussions...

Un + pour l'évolution de l'histoire :
Par bonheur, nous ne sommes pas restés enfermer dans le "Je t'aime moi non plus" ou l'hésitation d'Ana indéfiniment. Bref, les personnages évolues et leurs histoires également.
Je me demandais ce que l'auteur pourrait bien raconté en trois longs tomes, sur l'histoire d'amour d'un couple "presque normal", avec comme seul problème, la grosse tendance de Christian au SM... Mais finalement, elle a su trouvé de quoi nous maintenir accrocher à ses livres et pour le moment, je ne m'en lasse pas !

Un tout petit - pour le côté parfois un peu trop prévisible de l'histoire, mais malheureusement, cela m'arrive très souvent... Et d'un autre côté, c'est plutôt satisfaisant de réussir à deviner :)


Bref, cette saga "Fifty Shades" de E. L. James, fait beaucoup parlé d'elle, ça c'est clair ! Certains en sont complètement dingue, voir hystérique, ce qui m'a retenu d'aller au cinéma... D'autres, à l'opposé ne semblent avoir aucune autre occupation que de s'amuser à dénigrer le moindre petit détail de cette saga et de ses dérivés. A croire qu'il n'y que "Cinquante Nuances de Grey" qui méritent d'être critiquer... Mais je vous rassure, je ne dis pas ça pour empêcher les gens de s'exprimer, chacun à le droit à sa propre opinion et je la respecte, simplement que pour ma part, je n'ai pas honte, je le reconnais et je l'avoue : Cette saga me plait beaucoup !
Enfin, elle me plaît, mais je ne suis pas dans l'extrême non plus, et je reconnais que le phénomène déclenché n'est peut-être pas mérité en comparaison de beaucoup d'autres saga qui en méritait autant. Néanmoins, j'aimerais que les gens lui donne sa chance, et cela même si l'ampleur du phénomène "cinquante nuances", ou les critiques autour de nous ont tendances à nous faire fuir. Qu'ils ne soient pas bourré de préjugés par toutes les critiques qu'ils peuvent entendre, comme moi à la base. On forge soit même ses propres goûts et opinions, et cela peu importe ce que penses les autres. Si Fifty Shades est tant aimé, ce n'est sans doute pas pour rien...

Challenge Livres
Lire un livre écrit par une femme : C'est fait ! 
Pour consulter mon challenge : c'est ICI !

Extraits :


- C'est très troublant d'être avec toi. Tu ne veux pas que je te défie, mais tu aimes quand je fais la maligne. Tu veux que je t'obéisse, sauf quand tu veux pouvoir me punir. Je ne sais tout simplement pas ce qu'il faut que je fasse quand je suis avec toi.


"Je déposerai le monde à tes pieds, Anastasia. Je te veux corps et âme, pour toujours."

- Tu pourrais avoir une belle brune soumise. Une qui te demanderait la permission de respirer, en supposant bien sûre qu'elle ait le droit de parler. Alors pourquoi moi, Christian ? Je ne comprends pas.


"Il baisse les yeux sur moi comme si j'étais sa raison d'être et son regard doit être le reflet du mien."

- Tu es tout seul ?
- Non. J'ai six personnes qui me regardent en ce moment même en se demandant à qui je suis en train de parler.
Merde.
- C'est vrai ? dis-je, paniquée. 
- Oui c'est vrai. C'est ma petite amie, annonce-t-il en s'écartant du téléphone. 
Non de Dieu ! 
- Il croyaient probablement tous que tu étais gay, tu sais.


"Il y a dans la navigation une poésie aussi vieille que le monde, me murmure-t-il à l'oreille."

- Bien. Où est la crème glacée ? 
- Dans le four, dis-je avec un sourire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire