mardi 16 juin 2015

Flying Home, Dominique Deruddere

Flying Home, Dominique Deruddere

Réalisateur : Dominique Deruddere

Date sortie DVD/B-Ray : 3 février 2015

Genre : Film Romance (Belge-Allemand)

Durée : 1h37



Les Acteurs : Jamie Dornan, Anthony Head, Numan Acar, Charlotte De Bruyne, Max Pirkis, Sharon Maughan, Ali Suliman, Jan Decleir




Note : 3.5/5 



Synopsis :


Colin, un riche et ambitieux homme d'affaires New-Yorkais, a l’habitude d’obtenir tout ce qu’il veut... Mais lorsqu’un accord important avec un puissant Cheikh des Emirats dépend de l’acquisition d’un pigeon de course très convoité, les choses ne sont plus si simples !
Colin part en Flandres à la rencontre du propriétaire de l’oiseau, dans l’espoir de le convaincre de le lui céder. Mais, il n’avait pas prévu de tomber amoureux de sa petite-fille Isabelle. Il doit alors choisir entre appliquer ses techniques impitoyables de businessman ou se laisser emporter par une passion qu’il n’imaginait pas vivre un jour.


La Chronique :


Surfant sur la vague d'hystérie Jamie Dornan, je suis tombée sur ce petit film romantique.
J'ai en même temps été surprise, et en même temps perplexe. Ce n'est ni un navet ni une oeuvre d'art... Je vais vous expliquer ;)
On rencontre Colin Montgomery, un jeune, beau et riche homme d'affaires, qui se voit confier par son patron une "mission" qui rapporterai des millions. Il rencontre alors un milliardaire des Emirats Arabes passionné par les pigeons. Ce dernier rêve de remporter une course d'oiseau mondialement renommée : la Barcelona International, où les pigeons doivent voler pendant 600km jusqu'à leur pigeonnier. Seulement, il ne possède pas de pigeon assez performant. Il demande alors à Colin de l'aider à convaincre Jos Pauwels, éleveur de pigeon - dit colombophile - en Flandres en Belgique, de lui vendre son "pigeon champion". Cela ne s'annonce pas facile du tout, car ce vieux monsieur Pauwels aime ses oiseaux comme ses propres enfants et se fiche de l'argent que cela pourrait lui rapporter. Colin se prépare alors. Pour se fondre dans le paysage et pour s'attirer les bonnes grâces de M. Pauwels, il "déguise sa vie" : nouveau nom, nouveau job (professeur de lycée !) nouvelle voiture plus modeste, vêtements banals,... Il troque même ses belles chambres de luxe contre un matelas loué dans une église. La mascarade est ainsi lancé. Il vient sous le prétexte - plus ou moins faux - de vouloir retrouver la tombe de son ancêtre.
Bref, je ne veux pas vous spoiler le déroulement du film alors je vais m'arrêter là pour le résumé ;)

L'histoire est mignonne mais classique. On devine à l'avance tout ce qui va se passer, et c'est un peu dommage. Le scénario reste sympathique : on se laisse porter par la romance douce et par le "coeur de glace" de Colin qui se laisse réchauffer par la paysanne. Le rythme est plutôt lent (ce n'est pas un film d'action après tout) mais il y a quelque chose dans ce film qui m'a fait frissonner... La relation entre le pigeon et son maître est décrite comme une relation fusionnelle, comme deux amis, deux partenaires, des co-équipiers qui se font confiance mutuellement et qui s'aiment. La course n'est pas vécu de la même façon qu'une course hippique par exemple. Les oiseaux sont lâchés à des centaines de kilomètres de leur maison. Pourtant, ils volent, sans s'arrêter, le plus rapidement qu'ils peuvent, pour retourner dans leur foyer, vers leur éleveur, leur famille.
Le film mentionne l'histoire de "Cher Ami", ce pigeon voyageur qui lors de la Première Guerre Mondiale a sauvé la vie de presque 200 soldats américains. L'histoire est merveilleuse et si vous ne la connaissez pas, pour résumer : une infanterie de 500 soldats sont pris au piège près des lignes allemandes sans munitions ni nourriture. Cernés par les ennemis d'un côté, et par leur alliés qui se savent pas sur qui ils tirent, leur nombre diminue rapidement et en 2 jours, ils ne sont plus que 200 américains. Leur chef décide alors d'envoyer des pigeons voyageurs pour signaler au QG qu'ils sont blessés et ont besoin de soutien. Mais les deux premiers pigeons qu'il envoi sont tués en plein vol par les allemands. Le dernier pigeon, Cher Ami, est alors envoyé, portant le message à sa patte gauche «Nous sommes le long de la route parallèle au 276.4. Notre propre artillerie fait un tir de barrage sur nous. Pour l’amour du ciel, arrêtez !». Alors que Cher Ami vole vers sa maison, les Allemands l’aperçoivent et ouvrent le feu durant plusieurs minutes. Les américains voient Cher ami se faire toucher et tomber au sol, mais celui-ci reprend son vol. Il parvient à regagner son abri au quartier général de la division, permettant de sauver la vie de 194 hommes. Il délivre son message bien qu'il ait été touché à la poitrine et à un œil, qu'il soit couvert de sang et qu'une de ses pattes ne tienne plus que par un tendon.

Cette magnifique histoire représente le lien incroyable qui unit un pigeon à sa maison. Et le même message est transmis dans ce film. C'est ce qui m'a touchée et émue dans ce film. Oui, il y a une histoire d'amour entre un homme et une femme, mais il y a celle entre un homme et ses animaux. Et je ne vous cacherai pas que si j'étais plus sensible, j'aurai versé quelques larmes à la fin du film... 8-)

En bref, voilà ce que j'ai aimé ! Les acteurs sont pas trop mal mais je trouve la performance de Jamie pas très convaincante (allez savoir pourquoi ?). Les moins sont donc pour les moments un peu longs, pour le manque de surprise dans le scénario, pour la fin un peu trop facile lol et pour le passage un peu trop rapide sur Cher Ami.

Je pense qu'il est à voir une fois, mais ce n'est pas le film du siècle. A réserver pour une soirée fille hihi

Bande-annonce :


Rejoignez nous sur Facebook et/ou sur Twitter ;)

2 commentaires:

  1. Perso, j'ai bien aimé le film dans l'ensemble mais j'ai trouvé la fin décevante et très cliché et ça a tout ruiné pour moi...

    RépondreSupprimer
  2. Perso, j'ai bien aimé le film dans l'ensemble mais j'ai trouvé la fin décevante et très cliché et ça a tout ruiné pour moi...

    RépondreSupprimer