jeudi 23 juillet 2015

Chronique Challenge n°1 : Full Metal Jacket, de Stanley Kubrick

Full Metal Jacket
Réalisateur : Stanley Kubrick

Date sortie FR : 21 octobre 1987

Genre : Guerre, drame (Américain, Britannique)

Durée : 1h58

Les Acteurs : Matthew Modine, Arliss Howard, Vincent D'Onofrio, R. Lee Ermey, Adam Baldwin, Dorian Harewood, Kevyn Major Howard,...



Note :
 
1/5

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans
Pendant la guerre du Vietnam, la préparation et l'entrainement d'un groupe de jeunes marines, jusqu'au terrible baptême du feu et la sanglante offensive du Tet a Hue, en 1968.

La Chronique :
Que ce soit clair dès le début, si Kubrick est un réalisateur culte et beaucoup apprécié, moi, je n'aime pas du tout son style. Ce film ne m'a plu du tout.

Le film se divise en trois parties. Dans la première, on explore l'entrainement des marines dans les camps militaires. C'est la partie la moins "nulle" du film. Le réalisateur nous montre sans fioritures et sans métaphores l'entrainement des recrues : de l'aliénation à l'état pur, géré par une main de maître par l'instructeur Hartman, qui s'amuse à donner des surnoms ridicules à tout le monde. De la violence gratuite et un programme draconien pour faire des hommes des bêtes à tuer sans cervelle...
La deuxième partie nous montre la vie des soldats au Vietnam, avec toute la naïveté et la stupidité de militaires qui se croient meilleurs et plus intelligents que tout le monde. Cette partie était sûrement la plus ennuyante.
La dernière partie se passe sur le terrain, où l'on voit les ravages physiques et psychologiques de la guerre sur les hommes. Comment ils deviennent des créatures à tuer, de la chair à canon,..bref, une déshumanisation des soldats.
Je n'ai presque rien à dire dessus. La seule partie "drôle" de ce film, ce sont les jurons créatifs et bien imagés de l'instructeur Hartman. Si on comprend le désir de montrer les stupidités des militaires lors de la Guerre du Vietnam, le film est froid, rigide, et sans émotions.

Bref, je n'ai pas compris l'intérêt du film. Le but était de nous montrer des militaires cons comme des balais ? D'accord, et après ? Ce n'est pas nouveau, on n'a pas besoin d'un film moqueur entier pour le savoir. La vie militaire est dure et la guerre transforme les gens, parce que oui, c'est d'une violence sans bornes. Faire un film pour nous dire ça, je trouve que c'est irrespectueux envers les hommes qui  en sont morts, parce qu'ils croyaient en ce système.

(Spoiler :)
La seule scène a m'avoir émue, c'est quand "Grosse Baleine" devient fou et qu'il se suicide. Dure réalité des entraînements militaires ? Sûrement...

Bande-annonce :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire