samedi 19 septembre 2015

Rebecca Kean - Tome 5 : L'armée des âmes, de Cassandra O'donnell.

Rebecca Kean - Tome 5 : L'armée des âmes, de Cassandra O'donnell.

Auteur : Cassandra O'donnell

Date sortie FR : 26 Mars 2014, aux éditions J'ai Lu à 12€20 - (9€99 en ebook)


Coup de coeurGenre : Bit-lit




Synopsis :

« Ah, les joies de la famille... Les flambées de vampires, les batailles sanglantes, les coups de fouet, les séances de torture ludiques, les joyeux exorcismes... Tous ces petits bonheurs simples me reviennent à l'esprit depuis que grand-mère et les Vikaris m'ont retrouvée et ont débarqué en ville dans l'intention évidente de me liquider! 

Nostalgie, quand tu nous tiens...»

La Chronique :


Rebecca Kean est une saga dont je ne me lasse décidément pas ! 

Petite nouveauté dans ce cinquième tome, puisque cette fois-ci, "L'armée des âmes" nous offre la possibilité d'explorer l'univers des Chamanes un peu "trop" en retrait dans les précédents tomes. Et ainsi découvrir leurs pouvoirs, leurs forces, leurs croyances et leurs coutumes. Sans oublier bien sûre, que l'avenir de Leonora, fille de Rebecca et nouvelle membres des Chamanes, nous intéresse particulièrement. Cette "enfant" dans le corps d'une adolescente, est de par sa naissance une personne exceptionnelle et hors du commun. Découvrir à quel point ses pouvoirs sont puissant, fait donc partie d'une des choses qui m'intrigue le plus depuis le début de cette saga, et croyez-moi, de ce côté là, vous ne serez pas déçus ! De quoi nous poser de nouvelles questions à son sujet et de nous faire mijoter jusqu'au prochain tome, ou jusqu'à la série spécialement consacré à Leonora ? 

Bref, bien que très adorable, la jeune fille n'est néanmoins pas ce qui m'a le plus séduite et intéressé dans ce tome... Et non ! Rebecca est après tout l'héroïne de la saga, alors quoi de plus normal que ce soit-elle qui captive toutes nos pensées ?

Bien sûre, je pense immédiatement à la fameuse rencontre avec "grand-mère Vikaris" tant attendu depuis le dernier épilogue... Et surtout, aux voiles qui ce sont levés au sujet des pouvoirs de Rebecca, de sa force et de son sang mêlé.
Mais pour être honnête, l'arrivé de la grand-mère de Rebecca me terrifiait un peu quant à la tournure des événements. J'avais à fois peur de ne pas reconnaître le lien familiaux entre elles, mais aussi que l'apparition des Vikaris dans l'histoire soit expéditive, ou à l'inverse que leur entrée dans la saga ne se révèle finalement agaçante et se plonge dans un petit jeu de cache-cache entre Rebecca et les Vikaris....
Et pourtant, ce passage à la fois tant attendu et redouté, ne m'a pas déçu une seule seconde. Je n'ai jamais été aussi heureuse de me tromper de toute ma vie ! J'ai adoré la grand-mère de Rebecca et les deux sorcières qui l'accompagnaient, et toutes les petites scènes dans lesquels elles apparaissaient. Aussi drôle et encore plus imprévisible que Rebecca.  

Quant au dernier point important de "L'armée des âmes" : Il concerne bien entendu, cette fameuse petite enquête, cette traque après un nouveau tueur psychopathe, que doit résoudre l'Assayim de l'état, alias Rebecca Kean. Une petite habitude dans chacun des tomes, et même si ce n'est pas la première préoccupation du lecteur avec tous les rebondissements dans la vie de cette jeune femme, c'est toujours un à côté très sympathique à retrouver. Efficace, innovante, intéressante et surprenante comme à chaque fois dans son dénouement. Cette série m'épatera toujours quant à la diversité de ses espèces surnaturels, leurs façon de vivre chacun à leur façon et les psychopathes qui peuvent quand même s'y dissimuler. 
Petit moins à ce sujet : La fin du "méchant" à été un peu trop expéditive et facile à mon goût... 


Ma conclusion ? Ce tome 5 de Cassandra O'donnell est fantastique, et j'ai véritablement un coup de cœur pour cette série qui est juste irréprochable, et qui n'a pas encore eu l'occasion de me décevoir une seule seconde. Mais voilà... Avec les quelques grosses révélations de ce livre, on sent que le dénouement est proche et que toutes les réponses à nos questions vont bientôt tomber... Si cela me rend encore plus impatiente, le fait de savoir qu'il ne me reste plus que deux tomes de ma petite Rebecca me rend aussi très triste...

J'envie réellement les personnes qui auront la chance de découvrir cette saga pour la toute première fois ! 


En ce qui concerne la publication du tome 6 ? Si j'ai fait le choix de ne pas lire "L'armée des âmes" de suite après sa sortie, pour avoir de quoi grignoter dans cette longue attente du tome 6, j'ai finalement craqué et je vais maintenant devoir faire comme tout le monde et patienter sagement... (Honnêtement, la fin du 5 est peut-être la pire de toute !!!) Et si Cassandra O'donnell a néanmoins laissé entendre que nous pourrions espérer sa sortie en 2016, peut-être même en début d'année et que le premier tome sur Léonora pourrait le précéder ou le suivre... Les éditions "J'ai lu" n'ont encore rien annoncé...  A suivre... et encore un peu de patience !


Extraits :


- Merci Henki, lançai-je en grimpant quelques marches avant de me retourner et de demander : si je comprends bien, quoi qu'il se passe entre la conseillère et moi, vous n'interviendrez pas ?
Il acquiesça.
- Exact.
- Parfait, fis-je en sortant mon flingue et en tirant trois balles en argent dans le crâne de Calia sous les regards médusés de tous les vampires présents.
Puis je me remis à grimper tranquillement les escaliers d'un pas guilleret.

- On pourrait au moins les juger. Leur offrir un procès équitable et régler nous-mêmes le problème au lieu de recourir aux services de l'Assayim. 
Oh bah oui... pis s'ils sont gentils, on pourrait aussi leur taper sur les doigts en les traitant de "vilains" avant des les envoyer au coin...

Léo était en pleine montée d'hormones et je dégustais sévère. Entre ses velléités d'indépendance, son obsession pour les fringues et ses demandes incessantes pour accompagner Bruce en boîte de nuit, j'avais fini par me rendre à l'évidence : les gosses étaient un peu comme les grimlins. Gentils, adorables et trognons au début, puis à l'adolescence ils se transformaient en véritables monstres et devenaient chiants et vindicatifs que des mogwais à qui on donnerait à bouffer après minuit.

- Laissez tomber, Magda. Grand-mère ne boit jamais rien qu'elle n'ait préparé elle même, fis-je.
- Curieux... Pourquoi ? 
Je haussai les épaules. 
- Les gens n'arrêtent pas d'essayer de la tuer... 
Tyriam eut un petit gloussement qui ressemblait presque à un rire. 
- Si elle te ressemble, ça se comprend. 
Puis il se tourna vers grand-mère. 
- Je préfère vous prévenir tout de suite, je n'aime pas beaucoup votre petite-fille. 
Grand mère sourit. 
- ça tombe bien, moi non plus. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire