jeudi 25 février 2016

Une braise sous la cendre, de Sabaa Tahir.

Auteur : Sabaa Tahir

Date sortie FR : 15 octobre 2015, Pocket Jeunesse, 18,90 euros.


Genre : Young Adult.

 

Note : 5 /5  



Synopsis :

Laia est une esclave.

Elias est un soldat.

Aucun d'entre eux n'est libre.

Sous l'Empire Martial, la défiance est synonyme de mort. Ceux qui ne dédient pas leur sang et leur corps à l'Empereur risquent l'exécution des personnes qu'ils aiment et la destruction de tout ce qui leur est cher.

C'est dans ce monde brutal, inspiré de la Rome ancienne, que Laia vit avec ses grands-parents et son frère aîné. Sa famille survit comme elle peut dans les allées sombres et pauvres de l'Empire. Ils ne défient pas l'Empire. Ils ont vu ce qui arrive à ceux qui osent le faire.

Mais quand le frère de Laia est arrêté pour trahison, Laia doit prendre une décision. En échange d'aider les rebelles qui ont promis de secourir son frère, elle doit risquer sa propre vie pour jouer les espionne à l'intérieur même de la plus grande académie militaire de l'Empire.

Là-bas, Laia rencontre Elias, le soldat le plus doué de l'école - et secrètement, le plus réticent. Elias ne veut
qu'une chose : se libérer de la tyrannie qu'il se doit d'appliquer de par sa formation. Lui et Laia réalisent rapidement que leurs destinées sont étroitement liées, et que leurs choix pourraient bien changer le sort même de l'Empire.



La Chronique :

Une Braise sous la cendre nous raconte l'histoire de Laia, qui par un coup du sort devient esclave, et de Elias, qui est en proie de devenir un soldat de L'Empire. Nous suivons donc leur histoires respectives à travers leurs deux points de vue, tout au long du livre.

Comme je suis une fille assez impatiente, la première partie fut un peu laborieuse pour moi. Sachant qu'il y avait deux points de vue, je n'attendais qu'une chose, que les histoires de Laia et Elias se rejoignent. Ce qui fait que je suis entré dans l'histoire relativement tard. L'auteure prend un temps, nécessaire, à mettre en place les différentes intrigues autour de ses deux personnages avant qu'ils ne se croisent et c'est une très bonne chose. Si cela n'avait pas été le cas, je pense que les événements auraient semblé trop rapides et peu convaincants. De plus, on apprend à connaître les deux personnages chacun de leur côté et ce n'est pas plus mal.

L'une des choses qui m'as le plus étonné durant ma lecture, c'est la brutalité que l'on peut rencontrer tout du long. Comme c'est une série Young Adult, je m'attendais à des choses un peu édulcorées mais cela n'a pas du tout été le cas. La violence est très présente de part la nature des personnages et de l'univers mais cela ne rends les choses que plus réelles encore. Je trouve que c'est un réel avantage que Sabaa Tahir a choisi de ne pas rendre les choses trop « gentilles ». Elle n'a pas peur de faire faire des choses terribles à ces personnages ou de leur infliger mille souffrances.

L'univers dans lequel nous sommes projetés est très rafraîchissant car nous ne sommes pas dans la dystopie ici ou dans un monde futuriste mais dans un monde proche de la Rome antique ce que je n'ai encore jamais rencontré jusqu'à présent.

Les personnages sont tous très intéressants (à part un et si vous lisez ce livre, vous comprendrez vite qui et pourquoi) et en l'espace d'un tome seulement, on peut voir Laia et Elias évoluer et grandir seul mais aussi ensemble. Ce qui m'amène à mon point suivant, l'évolution de la relation entre Laia et Elias que j'ai trouvé excellents. Sabaa Tahir décrit leurs relations et l'évolution de celle ci avec beaucoup de réalisme, ce qui rend ce livre encore meilleur. Ne vous attendez pas à un coup de foudre au premier regard ! 
J'ai aimé Laia pour sa loyauté et son courage et Elias pour sa vulnérabilité et son tempérament de feu. 


En conclusion, Une Braise sur la cendre est un premier tome de très bonne qualité qui pose les bases d'une histoire qui va s’avérer riche en rebondissements. Je le conseille très fortement ! 

Extraits :

"La peur peut être bonne, Laia. Elle peut te maintenir en vie. Mais ne la laisse pas te contrôler. Ne la laisse pas semer le doute en toi. Lorsque la peur prend le dessus, combats-la avec plus puissant qu'elle : ton esprit. Ton cœur."



2 commentaires:

  1. Un livre qui me fait de l’œil depuis sa sortie et que l'on a énormément vu tourner sur la blogosphère. Du coup, la question était : Est-ce qu'il en vaut vraiment la peine ? Et j'avoue que ta chronique fait pencher la balance du bon côté ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement oui ! Après je ne peux parler que pour moi, et je ne sais pas si au final tu aimeras mais je pense que tu devrais lui donner une chance :)

      Supprimer