dimanche 6 mars 2016

88e Cérémonie des Oscars - le Palmarès 2016 !


La Cérémonie des Oscars plus en détails...

Les Oscars du cinéma (Academy Awards) sont des récompenses cinématographiques américaines décernées chaque année depuis 1929 à Los Angeles et destinées à saluer l'excellence des productions mondiales du cinéma. L'attribution de ces distinctions dans les domaines choisis pour représenter les métiers de la création cinématographique (réalisation, interprétation, scénario, technique) est organisée, gérée et dirigée par l'association professionnelle Academy of Motion Picture Arts and Sciences.
Les récompenses sont décernées aux films et aux personnes qui représentent, aux yeux de l'Académie, les meilleures réalisations, ouvrages et travaux artistiques de l'année écoulée. Si cette compétition est ouverte aux films du monde entier à partir du moment où ceux-ci sont distribués dans le comté de Los Angeles l'année précédant la cérémonie, elle se veut avant tout une célébration de l'industrie hollywoodienne. En conséquence, elle met presque systématiquement à l'honneur des films américains et anglophones : il n'existe un Oscar du meilleur film en langue étrangère que depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. On ne recense que deux longs métrages récompensés par l'Oscar du meilleur film, dont le financement n'est pas essentiellement anglo-saxon : la coproduction internationale "Le Dernier Empereur" en 1988 (engageant la France, la Chine, l'Italie et le Royaume-Uni) et le long métrage français "The Artist" en 2012.
Les Academy Awards sont les plus anciennes récompenses dans le domaine des médias et du spectacle. Elles sont considérées comme les plus importantes de l'industrie du cinéma mondial. Leurs équivalents américains dans les domaines de la musique (Grammy Awards), de la télévision (Emmy Awards) et du théâtre (Tony Awards) ont été édifiés sur le même modèle.

Le Palmarès 2016 :

○ Meilleur Film : Le plus convoité ! 

A l'époque de la création de cette cérémonie, l'Oscar du meilleur acteur récompensait la société de production, mais depuis 1952, il est directement décerné au producteur du film. Seuls sont crédités les producteurs principaux (avec un maximum de 5). Les producteurs exécutifs, associés, directeurs de production, ou réalisateur (sauf s'il produit son film) ne sont pas nommés. 
Dans cette catégorie exceptionnelles, les nominations peuvent aller de 5 à 10 films.

Spotlight – Michael Sugar, Steve Golin, Nicole Rocklin & Blye Pagon Faust

The Big Short : Le Casse du siècle – Brad Pitt, Dede Gardner et Jeremy Kleiner
Brooklyn – Finola Dwyer et Amanda Posey
Mad Max: Fury Road – Doug Mitchell et George Miller
Le Pont des espions (Bridge of Spies) – Steven Spielberg, Marc Platt et Kristie Macosko Krieger
The Revenant – Arnon Milchan, Steve Golin, Alejandro González Iñárritu, Mary Parent et Keith Redmon
Room – Ed Guiney
Seul sur Mars (The Martian) – Simon Kinberg, Ridley Scott, Michael Schaefer et Mark Huffam

----------

Zoom sur Spotlight : Un drame & thriller américain, de Tom McCarthy, avec Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel McAdams, Liev Schreiber, John Slattery & Brian d'Arcy James. Sortie dans les salles françaises le 27 Janvier 2016 !

Synopsis : "Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier."



Meilleur Réalisateur :

Ce prix récompense un unique travail de réalisation cinématographique, jugé comme étant le meilleur de l'année écoulée par l'Académie hollywoodienne. Il couronne donc le metteur en scène d'un long métrage, sans distinction au niveau du genre (comédie, drame, guerre, action... etc.). 
Comme la plupart des catégories, celle-ci comporte un total de cinq nominés. Néanmoins, si un film fut réalisé par plusieurs personnes, celles-ci peuvent être nominées et récompensées ensembles.


Meilleur acteur

Ce prix récompense le travail d'interprétation d'un acteur, jugé comme étant le meilleur de l'année écoulée, dans un film où il tient le premier rôle. Il est destiné à récompenser un comédien pour son interprétation dans un seul film, et non pour sa carrière ou pour l'ensemble des films dans lesquels il a joué au cours de l'année précédant la cérémonie.

Pour la petite anecdote : À ce jour, Daniel Day-Lewis est le seul acteur à avoir été récompensé à trois reprises dans cette catégorie : en 1990 (My Left Foot), 2008 (There Will Be Blood) & 2013 (Lincoln). Huits autres comédiens ont été récompensés par deux fois dans cette catégorie, et  seuls deux acteurs l'ont eu pour un rôle non-anglophone : l'Italien Roberto Benigni, en 1999, pour La vie est belle (tourné en italien) et le Français Jean Dujardin, en 2012, pour The Artist (film muet).

Leonardo DiCaprio pour le rôle de Hugh Glass dans The Revenant

Après sa cinquième nominations dans cette même catégorie, on peut dire que cette année, il le mérite amplement cet Oscar ! 

Bryan Cranston pour le rôle de Dalton Trumbo dans Dalton Trumbo
Matt Damon pour le rôle de Mark Watney dans Seul sur Mars (The Martian)
Michael Fassbender pour le rôle de Steve Jobs dans Steve Jobs
Eddie Redmayne pour le rôle de Lili Elbe / Einar Wegener dans The Danish Girl


Meilleure actrice

Ce prix récompense le travail d'interprétation d'une actrice, jugée comme étant la meilleure de l'année écoulée, dans un film où elle tient le premier rôle. Il est destiné à récompenser une comédienne pour son interprétation dans un seul film, et non pour sa carrière ou pour l'ensemble des films dans lesquels elle a joué au cours de l'année précédant la cérémonie.

Pour la petite anecdote : À ce jour, Katharine Hepburn cumule le plus grand nombre de trophées dans cette catégorie avec 4 victoires en 1934, 1968, 1969 et 1982 (absente à chaque cérémonie, elle n'a jamais reçu le trophée en personne). Douze autres comédiennes ont été récompensées par deux fois dans cette catégorie, et  seuls deux actrices l'ont eu pour un rôle non-anglophone : Sophia Loren en 1962 pour La Ciociara, tourné en italien, et Marion Cotillard en 2008 pour La Môme (rebaptisé « La Vie en rose » aux États-Unis), tourné en français.

Brie Larson pour le rôle de Joy dans Room

Cate Blanchett pour le rôle de Carol Aird dans Carol
Jennifer Lawrence pour le rôle de Joy Mangano dans Joy
Charlotte Rampling pour le rôle de Kate Mercer dans 45 Years
Saoirse Ronan pour le rôle de Eilis Lacey dans Brooklyn



Meilleur acteur dans un second rôle : 

Ce prix reprend les mêmes conditions que la catégorie "Meilleur acteur" à une différence près : il ne s'agit plus du premier rôle, mais du second.

Pour la petite anecdote : À ce jour, Walter Brennan cumule le plus grand nombre de trophées dans cette catégorie avec 3 victoires en 1937, 1939 et 1941. Six autres comédiens ont été récompensées par deux fois dans cette catégorie, et trois films ont vu trois de leurs comédiens être nommés dans cette même catégorie.

Mark Rylance pour le rôle de Rudolf Abel dans Le Pont des espions (Bridge of Spies)

Christian Bale pour le rôle de Michael Burry (en) dans The Big Short : Le Casse du siècle
Tom Hardy pour le rôle de John Fitzgerald dans The Revenant
Mark Ruffalo pour le rôle de Michael Rezendes dans Spotlight
Sylvester Stallone pour le rôle de Rocky Balboa dans Creed : L'Héritage de Rocky Balboa



Meilleur actrice dans un second rôle

Ce prix reprend les mêmes conditions que la catégorie "Meilleure actrice" à une différence près : il ne s'agit plus du premier rôle, mais du second.

Pour la petite anecdote : À ce jour, seules deux comédiennes ont été récompensées à deux reprises dans cette catégorie : Shelley Winters (en 1960 et 1966) et Dianne Wiest (en 1987 et 1995). Hattie McDaniel est la première comédienne afro-américaine à avoir été récompensée en tant que « meilleure actrice dans un second rôle » en 1940 pour son rôle dans Autant en emporte le vent.

Alicia Vikander pour le rôle de Gerda Wegener dans The Danish Girl

Jennifer Jason Leigh pour le rôle de Daisy Domergue dans Les Huit Salopards (The Hateful Eight)
Rooney Mara pour le rôle de Therese Belivet dans Carol
Rachel McAdams pour le rôle de Sacha Pfeiffer dans Spotlight
Kate Winslet pour le rôle de Joanna Hoffman dans Steve Jobs



Meilleur scénario original

Ce prix récompense les auteurs d'un scénario directement écrit pour l'écran et qui n'est donc pas inspiré d'œuvres publiées préalablement.


Ex Machina – Alex Garland
NWA : Straight Outta Compton – Jonathan Herman, Andrea Berloff, S. Leigh Savidge et Alan Wenkus (en)
Le Pont des espions (Bridge of Spies) – Matt Charman (en), Joel et Ethan Coen
Vice-versa (Inside Out) – Pete Docter, Meg LeFauve (en), Josh Cooley (en) et Ronnie del Carmen


Meilleur scénario adapté : 

Ce prix récompense les auteurs d'un scénario inspiré d'œuvres publiées préalablement (livres, pièces de théâtre) ou d'autres scénarios (séries télévisées, films).

The Big Short : Le Casse du siècle – Charles Randolph et Adam McKay, d'après le roman du même nom -clic- de Michael Lewis

Brooklyn – Nick Hornby, d'après le roman du même nom -clic- de Colm Tóibín
Carol – Phyllis Nagy, d'après le roman du même nom -clic- de Patricia Highsmith
RoomEmma Donoghue, d'après son propre roman du même nom -clic-
Seul sur Mars (The Martian) – Drew Goddard, d'après le roman du même nom -clic- d'Andy Weir


Meilleurs décors

Ce prix récompense la meilleure direction artistique, responsable de l’aspect visuel, esthétique et artistique d’un film. Il supervise entre autres à ce titre le travail des décorateurs, costumiers et accessoiristes. Un directeur artistique ne peut en revanche être nommé dans la catégorie que si le film ne possède pas de production designer.

Pour la petite anecdote : Le record des Oscars de la Meilleure direction artistique revient aux films réalisés par Tim Burton avec Batman, Sleepy Hollow, Sweeney Todd et Alice au pays des merveilles.

Mad Max: Fury Road – Colin Gibson et Lisa Thompson

The Danish Girl – Michael Standish et Eve Stewart
Le Pont des espions (Bridge of Spies) – Rena DeAngelo, Bernhard Henrich et Adam Stockhausen
The Revenant – Jack Fisk et Hamish Purdy
Seul sur Mars (The Martian) – Celia Bobak et Arthur Max


Meilleure création de costumes

Ce prix récompense le meilleur créateur de costumes pour un film de l'année écoulée. Il est très souvent lié à l'Oscar "Meilleurs décors", qui récompense le meilleur directeur artistique qui supervise entre autres à ce titre le travail des décorateurs, costumiers et accessoiristes.

Mad Max: Fury Road – Jenny Beavan

Carol – Sandy Powell
Cendrillon (Cinderella) – Sandy Powell
The Danish Girl – Paco Delgado
The Revenant – Jacqueline West


Meilleurs maquillages et coiffures

Ce prix récompense le créateur des meilleurs maquillages. Le nombre de nominations dans cette catégorie varie de deux à quatre, contrairement aux catégories principales qui en comptent généralement cinq.

Mad Max: Fury Road – Lesley Vanderwalt, Elka Wardega et Damian Martin

The Revenant – Siân Grigg, Duncan Jarman and Robert Pandini
Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire (Hundraåringen som klev ut genom fönstret och försvann) – Love Larson et Eva von Bahr


Meilleure photographie

Ce prix récompense le meilleur directeur de la photographie ou chef opérateur pour un film de l'année écoulée. Le directeur de la photographie étant responsable de la prise de vues. Il coordonne trois équipes : caméra, machinerie et lumière ou éclairage, et peut aussi assumer le travail de cadreur.

The Revenant – Emmanuel Lubezki

Carol – Edward Lachman
Les Huit Salopards (The Hateful Eight) – Robert Richardson
Mad Max: Fury Road – John Seale
Sicario – Roger Deakins


Meilleur montage

Ce prix récompense le meilleur monteur, c'est à dire celui qui assure l'assemblage des plans et séquences d'un film, pour en délivrer toute l’« essence » décrite par le scénario et voulue lors du tournage par le réalisateur.

Mad Max: Fury Road – Margaret Sixel

The Big Short : Le Casse du siècle (The Big Short) – Hank Corwin
The Revenant – Stephen Mirrione
Spotlight – Tom McArdle
Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (The Force Awakens) – Maryann Brandon et Mary Jo Markey


Meilleur montage de son : 

Ce prix récompense le travail de création des techniciens du son. Une catégorie parallèle récompense le Meilleur mixage de son.

Mad Max: Fury Road – Mark A. Mangini et David White

The Revenant – Martin Hernández et Lon Bender
Seul sur Mars (The Martian) – Oliver Tarney
Sicario – Alan Robert Murray
Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (The Force Awakens) – Matthew Wood et David Acord


Meilleur mixage de son

Ce prix récompense le travail d'enregistrement et de mixage des techniciens du son. Une autre catégorie récompense le meilleur montage de son.

Mad Max: Fury Road – Chris Jenkins, Gregg Rudloff et Ben Osmo

Le Pont des espions (Bridge of Spies) – Andy Nelson, Gary Rydstrom et Drew Kunin
The Revenant – Jon Taylor, Frank A. Montaño, Randy Thom et Chris Duesterdiek
Seul sur Mars (The Martian) – Paul Massey, Mark Taylor et Mac Ruth
Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (The Force Awakens) – Andy Nelson, Christopher Scarabosio et Stuart Wilson


Meilleurs effets visuels

Ce prix récompense les créateurs des meilleurs effets visuels (effets spéciaux) d'un film. Pour être éligible, en plus des conditions communes à tous les Oscars, ceux-ci doivent représenter des effets impossibles à créer dans la réalité. Les critères pris en compte lors du vote son : la contribution que les effets visuels apportent à l'ensemble du film, ainsi que l'aspect artistique, le savoir-faire, et la fidélité avec laquelle les effets visuels sont réalisés. Et contrairement à la plupart des autres catégories, le nombre de nomination n'est pas fixe, bien que généralement égal à trois.

Ex Machina – Mark Williams Ardington, Sara Bennett, Paul Norris et Andrew Whitehurst

Mad Max: Fury Road – Andrew Jackson, Dan Oliver, Andy Williams et Tom Wood
The Revenant – Richard McBride, Matt Shumway, Jason Smith et Cameron Waldbauer
Seul sur Mars (The Martian) – Anders Langlands, Chris Lawrence, Richard Stammers et Steven Warner
Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (The Force Awakens) – Chris Corbould, Roger Guyett, Paul Kavanagh et Neal Scanlan


Meilleure chanson originale

Ce prix récompense les compositeurs (musique) et paroliers (lyrics) d'une seule chanson composée spécialement pour un film. Et contrairement à la plupart des autres catégories, plusieurs chansons d'un même film peuvent être nommées.

○"Writing's on the Wall" dans 007 Spectre – Paroles et musique de Jimmy Napes et Sam Smith

○"Earned It" dans Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades of Grey) – Paroles et musique d'Abel Tesfaye, Ahmad Balshe, Jason Daheala Quenneville et Stephan Moccio
○"Manta Ray" dans Racing Extinction – Paroles et musique d'Antony Hegarty
○"Simple Song #3" dans Youth – Paroles et musique de David Lang
○"Til It Happens To You" dans The Hunting Ground – Paroles et musique de Diane Warren et Lady Gaga



Meilleure musique de film

Ce prix est décerné au département musique des studios et non aux compositeurs eux-même, et récompense les compositeurs d'une partition musicale écrite pour un film.


Carol – Carter Burwell
Le Pont des espions (Bridge of Spies) – Thomas Newman
Sicario – Jóhann Jóhannsson
Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (The Force Awakens) – John Williams


Meilleur film en langue étrangère

Contrairement aux autres catégories d'Oscars, les nommés sont déterminés selon une liste, de films candidats, envoyés par leurs pays même. Chaque pays, choisira un film qui le représentera. Chaque film ne peut représenter qu'un seul pays et un pays ne peut soumettre qu'un seul film chaque année.

Éligibilité : Le film représenté doit être majoritairement non-anglophone et ne doit pas être produit aux États-Unis. Le choix de langue est libre. Le pays représenté doit avoir un contrôle artistique important dans le film. Une sortie locale dans le pays représenté  est obligatoire (du 1er octobre au 30 septembre précédant la cérémonie.) et une exploitation américaine n'y est pas.

Le Fils de Saul (Saul fia) – László Nemes - Hongrie (en hongrois)

A War (Krigen) – Tobias Lindholm - Danemark (en danois)
L'Étreinte du serpent (El abrazo de la serpiente) – Ciro Guerra - Colombie (en espagnol)
Mustang – Deniz Gamze Ergüven - France (en turc)
Theeb (ذيب) – Naji Abu Nowar - Jordanie (en arabe)


Meilleur film d'animation

L'Oscar est attribué uniquement si au moins huit longs métrages d'animation sont sortis en salle au cours de l'année précédente. Si plus de quinze films sont éligibles dans la catégorie, les nominations sont au nombre de cinq, sinon il n'y en a que trois.

Pour l'anecdote : Depuis la création des Oscars, les films d'animation concouraient dans la catégorie Oscar du meilleur film, au même titre que les films en prises de vues réelles. Si trois films d'animation furent récompensés d'un Oscar pour une contribution spéciale, seuls trois ont été sélectionnés dans la catégorie « meilleur film » à ce jour : La Belle et la Bête en 1992, Là-Haut en 2010 et Toy Story 3 en 2011.
La catégorie « meilleur film d'animation » fut créé en 2002, les membres de l'académie ayant regretté que le film d'animation à succès Chicken Run n'ait pas été sélectionné pour l'Oscar du meilleur film lors de la 73e cérémonie des Oscars, l'année précédente.

Vice-versa (Inside Out) – Pete Docter et Ronnie del Carmen

Anomalisa – Duke Johnson et Charlie Kaufman
Le Garçon et le Monde (O Menino e o Mundo) – Alê Abreu
Shaun le mouton, le film (Shaun the Sheep Movie) – Mark Burton et Richard Starzak
Souvenirs de Marnie (思い出のマーニー) – Hiromasa Yonebayashi


Meilleur film documentaire

Amy – Asif Kapadia et James Gay-Rees

Cartel Land – Matthew Heineman et Tom Yellin
The Look of Silence – Joshua Oppenheimer et Signe Byrge Sørensen
What Happened, Miss Simone? – Liz Garbus, Amy Hobby et Justin Wilkes
Winter on Fire: Ukraine's Fight for Freedom – Evgeny Afineevsky et Den Tolmor


Meilleur court métrage de fiction

Il se différencie de l'Oscar du "meilleur court-métrage d'animation" et du "meilleur court-métrage documentaire" car il ne concerne que des films en prises de vues réelles abordant un sujet de manière fictionnelle, même s'il peut aussi s'inspirer de faits réels. Comme l'Oscar du meilleur film, il est, sauf exception, remis aux producteurs et non au réalisateur.

Stutterer – Serena Armitage et Benjamin Cleary

Everything Will Be Okay (Alles wird gut) – Patrick Vollrath
Ave Maria – Eric Dupont et Basil Khalil
Day One – Henry Hughes
Shok – Jamie Donoughue


Meilleur court métrage d'animation : 

Cet Oscar (contrairement à celui du meilleur film) est à présent remis au réalisateur. Le nombre de nominations est dans cette catégorie variable selon les années.

Bear Story (Historia de un oso) – Pato Escala Pierart et Gabriel Osorio Vargas

We Can't Live Without Cosmos – Konstantin Bronzit
Prologue – Imogen Sutton et Richard Williams
Sanjay’s Super Team – Nicole Paradis Grindle et Sanjay Patel
World of Tomorrow – Don Hertzfeldt


Meilleur court métrage documentaire


A Girl in the River: The Price of Forgiveness – Sharmeen Obaid-Chinoy

Body Team 12 – David Darg et Bryn Mooser
Chau, Beyond the Lines – Courtney Marsh et Jerry Franck
Claude Lanzmann: Spectres of the Shoah – Adam Benzine
Last Day of Freedom – Dee Hibbert-Jones et Nomi Talisman


Oscar d'honneur :

Majoritairement décernés pour récompenser l'ensemble d'une carrière, ils sont remis principalement sous forme d'une statuette identique aux autres catégories, d'une plaque commémorative ou d'un certificat, accompagnés d'une dédicace expliquant le choix du comité.
Contrairement aux autres catégories décernées annuellement pour lesquelles l'ensemble des membres de l'Académie votent, les Oscars d'honneur sont attribués de façon irrégulière par un comité spécial. Plusieurs Oscars d'honneur peuvent donc être attribués la même année.



Jean Hersholt Humanitarian Awards :

Les Jean Hersholt Humanitarian Awards sont des prix américains décernés de façon irrégulière, afin de distinguer une personnalité du milieu du cinéma qui s'est impliquée de façon exemplaire dans une cause humanitaire. - Ils tirent leur nom de l'acteur et réalisateur américain Jean Hersholt.



Un petit tour du côté de cette 88e Cérémonie ?

Anecdotes de la cérémonie. Statistiques.

La 88e cérémonie des Oscars du cinéma a eu lieu le 28 février 2016 au Dolby Theatre de Los Angeles pour récompenser les films sortis en 2015. Elle a été présentée pour la deuxième fois par le comédien Chris Rock, qui avait déjà officié en 2005. 
Les nominations ont été annoncées le 14 janvier 2016 au Samuel Goldwyn Theatre de Beverly Hills par la présidente de l'Académie Cheryl Boone Isaacs, les réalisateurs Guillermo del Toro et Ang Lee et l'acteur John Krasinski.

Les Tops de la cérémonie :
- Mad Max: Fury Road : le grand gagnant de cette 88ème cérémonie rafle six Oscars sur ses dix nominations !
The Revenant : sur ses douze nominations, The Revenant récupère trois beaux Oscars !
Spotlight : avec l'Oscar du Meilleur Film 2016, Spotlight gagne deux Oscars !

Les Flops de la cérémonie :
- Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force : avec pourtant cinq nominations, le septième opus de la célébre saga est reparti bredouille !
- Carol : ses six nominations ne lui auront pas permis de remporter un seul Oscar. Dommage !
- Seul sur Mars : avec sept nominations et zéro récompense, notre petit astronaute s'est senti bien seul (sur mars haha)

L'anecdote des Oscars 2016 : la vente de biscuits !
L'animateur Chris Rock a trouvé un moyen de piquer dans le portefeuille des stars venues assister à la soirée des Oscars. Comment ? En vendant des biscuits pour ses filles ! Plusieurs personnes présentes au Dolby Theatre, à Hollywood, n'ont pas hésité à brandir un billet afin d'encourager la marmaille de Chris Rock. Le montant récolté serait 65 243 dollars ! Bon plan !



Et oui - snif ! - c'est "déjà" fini...  Nous espérons que vous aurez passé un aussi bon moment à lire cet article, que nous à l'écrire. ... Et pas de panique ! Vous savez quel point commun ont les Oscars avec Noël ?

 Ils reviennent tous les ans ! :D hihihi !


Nous vous souhaitons donc une année 2016 aussi séduisante au cinéma que celle-ci, et à l'année prochaine ! Goooood Bye !!!! 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire