mardi 25 octobre 2016

La Trilogie des Gemmes, de Kerstin Gier - Tome 1 : Rouge Rubis, Tome 2 : Bleu Saphir & Tome 3 : Vert Emmeraude




Auteur : Kerstin Gier

Date sortie FR : Rééditions 2014, 2015 & 2016 - 14€50 l'unité.

Genre : Young adult, Jeunesse, Fantastique & Voyages dans le temps





Note : 3.5/5


Synopsis :

"Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon d'accord, elle voit les fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d'abord elle n'en voit qu'un, et puis personne n'est parfait. Pour le reste, c'est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, et des frères et soeurs casse-pieds...

Mais lorsqu'elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ça ne dure pas très longtemps, mais quand même!
Elle qui se croyait banale s'avère être marquée du sceau des veilleurs de temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions.

De quoi sortir du train-train quotidien....."


La Chronique :


Tout comme les films, la trilogie livresque qui en est à l'origine, me laisse avec un sentiment mitigé. Un mélange entre l'adoration, la passion qui m'a gagné dans ma lecture, qui m'a poussé à en vouloir toujours plus et à enchaîner la trilogie en peu de temps, et le manque d'approfondissement, qui fait qu'une fois terminé, des détails me manquaient toujours... Bref, "La Trilogie des Gemmes" n'est pas parfaite, mais à énormément de potentiel et, mérite d'être lu pour son originalité

Les personnages et leur simplicité mon séduite, l'émotion et l'humour également, tout comme l'intrigue mêlant notre époque, à toutes celles qui nous ont précédés. C'est d'ailleurs les voyages dans le temps qui en font toute son originalité !

La jeune Gwendolyn se retrouve du jour au lendemain, mêlée à un destin qu'elle ne désirait aucunement, à un destin qu'elle ne comprend pas et à un destin qui va malheureusement mettre sa vie à de nombreuses reprises en danger. Mais dans toute cette histoire, se mêle un beau et jeune "chevalier servant", Gideon, avec qui elle ne part certainement pas du bon pied, mais avec qui elle vivra des voyages et des aventures extraordinaires, aux travers des époques les plus "belles" de notre histoire.
Ainsi, ils nous entraîneront avec eux, dans des costumes fantastiques, dans des bals éblouissants, mais aussi dans des combats à l'épée stimulants. En d'autres termes de très belles choses, passionnantes, qui nous laisseront malheureusement un petit goût de trop peu, quant aux détails historiques qu'on attendait d'une histoire traitant de voyages dans le temps.

Pour ce qui est du reste de l'intrigue, je dois dire que j'aurais là aussi aimé quelques détails supplémentaires, des explications toutes simples qui me paraissait nécessaire (mais qui sont néanmoins plus présente que dans les films).  Je n'irai pas jusqu'à dire que je n'ai rien compris, non, pas du tout, mais je pense que les livres auraient meilleurs réputations si l'intégralité des intrigues étaient parfaitement ficelés, et si tous les personnages étaient exploités à leur juste valeur.

Ma conclusion ? C'est donc une trilogie qui me laisse un très bon souvenir, mais qui ne rentrera pas dans mes coups de cœur. Si la jeunesse vous plaît, tentez votre chance ! Je vous promets de très bons moments !





Extraits :

"Celui qui garde les secrets devrait aussi connaître le secret." - Bleu saphir

"- Ma chère, je trouve que vous faites d'énorme progrés en matière de conversation... Cependant un gentleman ne parle pas de ce genre de choses.
- Oui, je t'accorderais cette excuse si tu étais un gentleman." - Bleu saphir

"- Qu'est ce qui est normal ? demandai-je.
- En tout cas, pas nous !
- Tout est une question de point de vue, ironisai-je." - Bleu saphir

"Au XVIIIe siècle, il n'y a ni bus, ni présentateur de journal télévisé, ni aspirateur, rien n'est super, classe ou cool, on ignorait tout de la fission d'atome, des crèmes de soin au collagène ou des trous dans la couche d'ozone"
Ah, vraiment ? Tout en cherchant à m'imaginer pourquoi diable je devrais, dans une soirée du XVIII siècle, être tentée de former une phrase contenant les mots "présentateur de journal télévisé", "trou dans la couche d'ozone" et "crème de soin au collagène", j'avais répondu poliment "OK", mais Giordano s'était alors écrié : "Nooon ! Justement pas OK !!! On ne dit pas OK au XVIIIe siècle, petite sotte!" - Bleu saphir.