jeudi 14 mars 2013

V pour Vendetta


Réalisateur : James McTeique.
Date sortie US : Le 17 Mars 2006 au cinéma.
Date sortie FR : Le 19 Avril 2006 au ciné et 19 Oct en Dvd.
Genre : Science-fiction : Anticipation, Thriller.
Durée :  : 2h10.
Les Acteurs : Natalie Portman, Hugo Weaving, Stephen Rea et Stephen Fry.
Note : 5+/5   

Le Résumé : 

"Londres, au XXIème Siècle...

Evey Hammond ne souhaite rien oublier de l'homme qui lui sauva la vie et qui lui permit de dominer ses peurs les plus lointaines. Mais il fut un temps, où elle n'aspirait qu'à l'anonymat pour échapper à une police secrète omnipotente. Comme tous ses concitoyens, trop vite soumis, elle acceptait que son pays ait perdu son âme, et se soit donné en masse au tyran Sutler et à ses partisans. 

Une nuit, alors que deux "gardiens de l'ordre" s'apprêtaient à la violer dans une rue déserte, Evey vit surgir son libérateur. Et rien ne fut plus comme avant...
Son apprentissage commença quelques semaines plus tard sous la tutelle de "V".

Evey ne connaîtrait jamais son nom et son passé, ne verrait jamais son visage atrocement brûlé et défiguré, mais elle deviendrait à la fois son unique disciple, sa seule amie et le seul amour d'une vie sans amour..."

"Le blockbuster le plus subversif et intelligent jamais réalisé." - Telecineobs.

"Par les créateurs de la trilogie Matrix, et d'après la bande dessinée originale hautement subversive, V pour Vendetta apporte une vision frappante et sans concession du futur.
Natalie Portman interprète magistralement Evey, une jeune femme issue de classe ouvrière qui doit déterminer si son héros n'est pas devenu la plaie contre laquelle il combattait. Hugo Weaving incarne V, un combattant assoiffé de liberté, un héros fascinant qui ne connait pas la peur, et dont le but ultime est de se venger. Stephen Rea, quant à lui, joue le rôle d'un détective qui cherche désespérément à capturer V avant qu'il ne soit trop tard et que la révolution ne se répande comme une traînée de poudre.
La tension monte.
Le suspense est insoutenable.
L'heure de l'explosion approche.
De quel côté serez-vous ? Car dans le monde de V, il n'y a pas de terrain neutre..."

La Chronique :

"Ignore ce que je suis et procure-moi quelque déguisement qui conviendrait au dessein que je forme."
- Hugo Weaving, V pour Vendetta et écrit par Andy et Lana Wachowski. D'après "La nuit des rois, de William Shakespeare".

Il fallait à tout prix que je vous écrivent une chronique sur ce film, qui pour moi est dans la liste de ceux à voir avant de mourir. Alors, nous y voici ! Hihihi !
La réalisation est tout simplement parfaite. Une histoire assez "spéciale" à la lecture du résumé, mais qui devient "splendide" au visionnage. Quant au jeu des acteurs, il n'y a rien à redire. Natalie Portman (Léon, Star Wars et Black Swan) atteint le sommet dans le rôle de Evey, tout en finesse et prête à tout pour rentrer dans son personnage, ce rôle était fait pour elle. Quant à Hugo Weaving (le seigneur des anneaux, Captain america et Matrix), il confirme son talent dans le rôle de notre mystérieux V.

Ce film est basé sur une hypothétique Angleterre de 2035, une époque encore assez lointaine dans le futur et qui pourrait donc par supposition nous emmener dans un monde plutôt très "futuriste". C'est en effet le cas, car celui dans lequel on entre dans V pour Vendetta ne ressemble en rien à celui que l'on connait aujourd'hui en France, mais il n'y cependant aucun clones et encore moins de voiture volante. On reste concrètement dans le début du XXI e Siècle en ce qui concerne l'évolution des machines.
En revanche là où tout change, c'est lorsque l'on parle de régime dictatorial qui nous renvoi de très nombreuses années en arrière. Un partisan fasciste comme "Haut Chancelier". Une milice très douteuse prénommée "le Doigt". Un couvre feu. les médias muselés qui assurent la propagande du gouvernement  Et de nombreux opposants au régime (comme musulmans ou homosexuels) qui ont étaient bannis ou pourchassés durant la "Grande Purge". ...
Ce n'est pas sans me rappeler les cours d'histoire...

"Les peuples ne devraient pas avoir peur de leurs gouvernements. Les gouvernements devraient avoir peur du peuple."
- Hugo Weaving, V pour Vendetta et écrit par Andy et Lana Wachowski.

On arrive donc dans un film d'anticipation, qu'on ne souhaiterait jamais pour notre futur. On se demande comment on en serait arrivé là. Et on adore V dès sa première apparition à l'écran... Un personnage très charismatique malgré son masque et sa tenue toute faite de noire. Un gentleman (s'il en existe encore) d'une grande courtoisie et un langage des temps passés. On s'attache à cet inconnu si mystérieux, son histoire nous intrigue, nous attire et nous plonge dans ce film sans qu'on ne puisse en sortir.

"Souviens-toi, souviens-toi de ce 5 de Novembre, de ses poudres et sa conspiration. Souviens-toi de ce jour, souviens-t'en, à l'oubli je ne peux me résoudre.
Mais qu'en était-il de l'homme ? Je sais qu'il s'appelait Guy Fawkes et je sais qu'en 1605, il tenta de faire exploser le Palais du Parlement. Mais qui était-il vraiment ? Comment était-il ? On nous dit de nous souvenir de l'idée et non de l'homme, parce qu'un homme peut échouer. Il peut être arrêté, il peut être exécuté et tomber dans l'oubli. Alors qu'après 400 ans, une idée peut encore changer le monde. Je connais d'expérience le pouvoir des idées. J'ai vu des hommes tuer en leur nom et mourir en les défendant. Mais on ne peut embrasser une idée. On ne peut la toucher ou la serrer contre soi. Les idées ne saignent pas, elles ne ressentent pas la douleur, et elles ne peuvent aimer. Et ce n'est pas une idée qui me manque, c'est un homme. Un homme qui m'a fait me souvenir du 5 Novembre. Un homme que je ne me résoudrai jamais à oublier."
- Natalie Portman, V pour Vendetta et écrit par Andy et Lana Wachowski. 

Tout l'univers du film est mystérieux et intriguant. On encourage les actes de V et on déteste ce gouvernement. On cherche l'espoir dans toute cette histoire... L'espoir et le courage est ce dont le peuple à besoin face à cette dictature.

"Le bâtiment est un symbole, tout comme le fait de le détruire. C'est le peuple qui valorise les symboles. Isolé, un symbole est dénué de sens, mais soutenu par toute une foule, le fait de détruire un édifice peut changer le monde."
- Hugo Weaving, V pour Vendetta et écrit par Andy et Lana Wachowski.

Quand à cette histoire qui commence entre Evey et V, ce n'est ni romantique et encore moins à l'eau de rose. Elle commence par une amitié qui semble naître petit à petit. Il est certains qu'une bonne alchimie s'installe entre eux dès leur première rencontre. Ils sont incapables de s'abandonner l'un l'autre et ainsi de rester éloignés très longtemps, et cela malgré tout les efforts d'Evey pour ne pas devenir sa disciple.
Le passé de la jeune femme n'est pas sans y être pour quelque chose, son coeur soutient le but de V malgré que son esprit s'y refuse. Leur relation fini donc pas des sentiments naissants.
Un amour sans aucuns avenir semble t'il...

"Il était Edmond Dantès. Il était mon père, et ma mère, mon frère, mon ami. Il était vous, et moi. Il était chacun de nous." 
"Personne n'oubliera jamais cette nuit-là, et tout ce qu'il a représenté pour ce pays. Mais moi, je n'oublierai jamais l'homme, et tout ce qu'il a représenté pour moi."
- Natalie Portman, V pour Vendetta et écrit par Andy et Lana Wachowski.

Je n'en dirais pas plus.
J'espère seulement vous avoir convaincu, avoir réussi à vous donner envi et surtout à vous pousser devant votre écran.
Je vous souhaite un merveilleux moment devant ce film :D. J'envie ceux qui le visionneront pour la première fois...

"Sous ce masque, il y a plus que de la chair. Sous ce masque il y a une idée, monsieur Creedy, et les idées sont l'épreuve des balles."
- Hugo Weaving, V pour Vendetta et écrit par Andy et Lana Wachowski.

(Spoiler :)

Le fait que le visage de V ne soit jamais mit à jour, que le mystère reste flottant autour de lui malgré son histoire qu'on découvre au fil du film, reste une très agréable fin. Tout ne pouvait pas ce finir bien pour nos deux héros, mais tout devait ce finir bien pour le peuple. Et c'est tout simplement ce qui arrive...
Tout est d'ailleurs parfait, nous ne faisons qu'aller de surprise en surprise et rien ne nous déçoit.
Quant au clin d'oeil de la fin, ou apparaît tout les gens morts (y comprit V) lorsqu'ils enlèvent leurs masque est très agréable et surprenante (je sais que certains ne font pas forcément attention lol).

Si seulement elle n'avait pas coupée ses si jolis cheveux... Snif. Cela me rend malade de voir ça à chaque fois ! lol.

Bande-annonce :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire