mercredi 27 août 2014

Warm Bodies, Tome 1 : Vivants, d'Isaac Marion.


Auteur : Isaac Marion.
Titre Original : Warm Bodies (Sortie en Octobre 2010)
Date sortie FR : 04/2013, aux éditions Bragelonne 17€ et 6€90 en poche.
Genre : Post-apocalyptique, Romance Paranormale, Fantastique.

Note : 5/5  

Synopsis :

"R est un zombie. Il n’a pas de nom, aucun souvenir, pas de pouls, mais il rêve. Il est un peu différent des autres morts. Dans les ruines d’une ville abandonnée, il rencontre Julie, une jeune fille à l’opposé de tout ce qu’il connaît : chaleureuse, intelligente et pleine de vie. Pour des raisons qu’il ne comprend pas, R décide de sauver Julie au lieu de la dévorer. Il n’est plus satisfait de vivre dans une tombe. Il veut respirer et vivre. Julie est prête à l’aider. Mais pour réussir, ils vont devoir combattre la dure réalité d’un monde en décomposition…"


La Chronique :

"C'est facile, tu n'as qu'à essayer"

J'ai eu vent de ce livre peu avant la sortie du film "Warm Bodies" au cinéma, que j'ai fini par voir et par adorer. Ce dernier m'a tellement fait rire par son style décalé du zombie si hors du commun, que j'ai eu très envie de me plonger dans sa peau ! Quelques mois plus tard, je me retrouve donc dans l'esprit de R, zombie qui ressent et pense bien plus que la normale. 

Aux travers des lignes d'Isaac Marion et les pensées de R qui défilaient sous mes yeux, je me suis mise à rire, j'ai fini par compatir, m'amuser et m'attendrir. Cette fois-ci, dans un monde post-apocalyptique et face à une amour impossible et pour cette fois VRAIMENT impossible (qui tomberait sous le charme d'un zombie, franchement ?), je me suis retrouvée absorbée par l'étrangeté de cette histoire. J'ai aimé peu à peu découvrir la vie des zombies (bien que très étrange) dans un aéroport, avec ses particularités, ses familles "recomposés" et ses avions-maisons. Ainsi que la vie des survivants dans un stade où les murs ne sont là que pour les protéger et où le gazon à été souillé par les habitations. 
Bref, je pense malgré tout que le gros point fort de "Vivants" n'est d'autre que les sentiments que l'auteur à su nous faire partager aux travers des pensées de R, qui au fil des pages ne souhaite que deux choses : retrouver une vie et découvrir ce qu'est l'amour. Découvrir l'histoire de Julie, n'a pas été non plus pour me déplaire, son passé, son présent et tout ce qu'elle devra accepter et affronter pour R, ne nous laisse pas insensible.

En conclusion, cette histoire ne va pas changer le monde. Elle ne va pas non plus vous marquer à vie par sa profondeur, mais sa légèreté nous fait passé un sacré bon moment. L'auteur Isaac Marion possède une plume fluide qui ne cesse de nous donner le sourire.
Vivants excel finalement là où personne encore ne s'était essayé, sa simplicité, son originalité et la personnalité de ses personnages reste sa plus grande qualité.


Extraits :


"Je suis mort, mais ce n'est pas si mal. J'ai appris à vivre avec. Ne m'en veuillez pas si je ne m'étends pas sur les présentations, c'est simplement que je n'ai plus de nom. Comme la plupart d'entre nous. Nous le perdons aussi facilement que des clés de voiture, nous l'oublions comme une date d'anniversaire. Le mien commençait peut-être par la lettre "R", mais je n'en sais pas plus. C'est drôle, parce que quand j'étais vivant, je n'avais pas la mémoire des noms."

"L'écriture ne se réduit pas à des lettres sur du papier. C'est une façon de communiquer.C'est la mémoire d'un peuple."

"La musique, c'est la vie! C'est une émotion physique, qu'on peut toucher! "

"On devrait toujours prendre des photos , même si on n'a pas d'appareil, au moins avec son esprit. Les souvenirs qu'on se fait soi-même, volontairement, sont toujours plus vif que ceux qu'on enregistre par accident."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire