samedi 30 mai 2015

Nos Faces Cachées, de Amy Harmon.

Nos faces cachées, de Amy Harmon

Auteur : Amy Harmon.

Date sortie FR : le 22 janvier 2015, aux éditions Robert Laffont à 17€90.


Genre : Young Adult, Romance.


Note : 3.5

Note : 3.5/5  

Synopsis :


"Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu'aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l'on retrouve en couverture des romances, et c'est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu'à ce qu'il ne le soit plus...Nos faces cachées nous conte l'histoire de cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. C'est une histoire de deuil. De deuil collectif et individuel, de deuil de la beauté, de vies brisées, d'identités perdues. L'histoire de l'amour que porte une fille à un garçon en mille morceaux, l'histoire de l'amour que porte ce guerrier meurtri dans sa chair à une fille ordinaire. Mais aussi l'histoire d'une amitié qui vient à bout des pires chagrins, d'un héroïsme qui dépasse sa propre définition. Une version moderne de La Belle et la Bête qui nous fera découvrir avec émotion qu'il y a un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous..."


La Chronique :


"Si Dieu façon nos visages, a-t-il ri quand il a créé le mien ? 
Façonne-t-il des jambes qui ne marchent pas et des yeux qui ne voient pas ? 
A-t-il bouclé les cheveux sur ma tête jusqu'à ce qu'ils se rebellent sauvagement ? 
Clôt-il les oreilles du sourd pour le rendre dépendant ? 
Mon apparence est-elle un hasard ou un mauvais tour du destin ? 
S'il m'a façonné, ai-je le droit de le détester pour tout ce que je n'aime pas chez moi ? 
Pour les défauts qui s'aggravent chaque fois que je me contemple dans un miroir ? 
Pour ma laideur, pour le mépris et pour la peur ? 
Nous sculpte-t-il pour son plaisir ou pour accomplir un dessein qui m'échappe ? 
Si Dieu façonne nos visages, a-t-il ri quand il a créé le mien ? "


"Nos faces cachées" fait partie des livres à l' énorme potentiel, dont l'histoire nous bouleverse et où nous nous attachons à ses personnages en un clin d’œil. 
Nous faisons ainsi la connaissance de Fern, la jeune fille douce, attachante, intelligente et qui par l'absence de beauté ne se sent pas à sa place dans ce monde. Amoureuse du beau Ambrose Young - le meilleur lutteur du lycée - depuis son plus jeune âge, elle se baigne de rêve et d'illusion. Cette jeune fille à pourtant un cœur en or et une telle force, qu'elle n'en soupçonne même pas l'existence. À travers ses yeux, elle est capable d'apercevoir la beauté que personne ne sait regarder. Bref, j'ai perçu son personnage différemment des héroïnes habituelles que l'on peut retrouver dans un tel schéma. Elle est authentique, et même si elle n'est pas vraiment dépourvu de beauté comme elle le croit, elle n'a pas non plus le don d'attirer les hommes comme des mouches à l'instar des soit disant "impopulaires" que l'on peut rencontrer dans d'autres livres. 

Cependant, "Nos faces cachées " ne se contente pas d'une simple histoire d'amour aussi belle que touchante... Il nous raconte aussi ce que peut-être d'incroyables amitiés, comme on en croise très peu dans nos vies. 
L'amitié ? C'est Fern toujours attentionnée et loyale envers son cousin Bailey, atteint d'une maladie qui a fini par le clouer dans un fauteuil roulant et qui le condamne depuis son enfance à ne jamais savoir ce qu'est la vieillesse. C'est l'incroyable force que Bailey transmet à tous, le fait qu'il soit capable de transformer vos plus gros soucis en a un grain de poussière sous votre pied, et tout ça avec humour et légèreté. C'est sa spontanéité, la folie et l'insouciance qu'il partage avec sa cousine, et la façon dont ils disent m**** à la maladie. C'est cinq amis qui partent ensemble à la guerre parce que l'un d'eux le voulait. C'est ne jamais oublier l'autre, même s'il est à l'autre bout du monde ou dans une autre vie. Le garder tout près de son cœur dans n'importe quelle circonstance et avoir un vide que personne ne saura plus jamais combler... C'est passer au delà des apparences et voir ce que chacun a à l'intérieur de soit... C'est se remettre debout et se battre ensemble, quand on a tellement envie de se morfondre sur son sort. 

"Nos faces cachées" vous raconte à la perfection toutes ces merveilleuses choses, et à en même temps le don de permettre aux lecteurs de se reconnaître dans un de ses personnages. Démontrant leurs faiblesses, mais surtout leur force. Racontant les épreuves que la vie met sur notre chemin sans qu'on puisse en comprendre la raison... Il s'agit d'une histoire tellement touchante, magnifique et bouleversante, qu’honnêtement ça me brise le cœur de ne mettre que 3,5 sur 5 à ce livre... 

Je vous entends déjà... ... Pourquoi le faire alors ?

Tout simplement parce que cette histoire est tellement belle, qu'elle aurait mérité mille fois plus de la part de l'auteur que ce que j'ai eu dans les mains. Plus de souvenir d'enfance, plus d'instants agréablement touchants qui prouvent le courage de Bailey et des cinq soldats, plus de rire pour leur bêtises et encore beaucoup beaucoup beaucoup plus d'émotions (surtout quand on aborde des points importants comme le 11 septembre, la guerre ou la maladie). Cette histoire se passe sur plusieurs années et à mes yeux, c'est comme-ci il me manquait des morceaux importants du récit... Dans ma tête il y a des trous, que je voudrais tellement pouvoir combler !
De plus, j'ai trouvé malheureusement le style de l'auteur un peu trop répétitif avec certains mots et "lourd" sur quelques passages... Est-ce la traduction en VF qui a donné ça ?... Je suis malheureusement trop nul en anglais pour aller le vérifier... Mais néanmoins, je trouve ça vraiment dommage... Peut-être que quelqu'un pourrait nous éclairer à ce sujet ? 

"J'ai écrit ton nom sur mon cœur
Afin de ne pas oublier 
Ce que j'ai ressenti quand tu es né
Avant même que nous nous rencontrions

J'ai écrit ton nom sur mon cœur
Afin que le tien batte au rythme du mien 
Et quand tu me manques trop j'en dessine
Chaque boucle et chaque ligne

J'ai écrit ton nom sur mon coeur
Afin que nous soyons unis
Pour que tu sois tout près de moi
Pour toujours"

Ma conclusion ?

Je suis réellement émerveillée par "Nos faces cachées", de Amy Harmon, et je recommande à tous d'essayer ce voyage fabuleux au milieu de courage, spontanéité, amitié et force. Une très belle leçon de vie qui devrait être étudier à l'école par ces gamins qui osent se moquer des autres juste parce qu'ils sont différents...
Malheureusement, j'ai en même temps le cœur brisé qu'on ne lui ai pas donné plus, beaucoup plus... À mes yeux, il y a encore tellement de choses à raconter, tellement de trous à combler et tellement de personnages à exploiter, que j'ai du mal à me dire que c'est déjà fini...

J'imagine que la plupart de mes lecteurs, ont tendance à sauter l'étape des "extraits", mais honnêtement, lisez-les. Cela vous fera peut-être comprendre l'intensité du sujet abordé dans "Nos Faces Cachées"... 



Extraits :


"Ce matin-là, ce n'est pas une fête foraine. C'est un train fantôme, avec des rues labyrinthiques pleines de gens couverts de cendres. On dirait des zombies qui pleurent et appellent à l'aide."

"Durant les jours et les semaines qui suivent les attaques du 11 Septembre, la vie reprend son cours, mais tout est étrange, comme quand on porte son T-shirt préféré à l'envers : c'est toujours le même, pourtant il frotte aux mauvais endroits, les coutures exposées, les étiquettes pendantes, les couleurs fanées, les mots dans le mauvais sens. Or, contrairement au T-shirt, il est impossible de remettre les choses à l'endroit. C'est permanent. C'est la nouvelle réalité."

"- Si Bailey n'était pas myopathe, il ne serait pas le même. Le Bailey intelligent et sensible à la fois, qui comprend tant de choses qui nous échappent. Tu ne l'aurais peut-être jamais remarqué s'in n'était pas malade, si c'était un simple lutteur dans l'équipe de son père, qui ferait ce que font tous les autres mecs. Une des raisons pour lesquelles Bailey est si génial, c'est parce que la vie l'a sculpté pour en faire quelqu'un d’extraordinaire... peut-être pas à l'extérieur mais à l'intérieur. A l'intérieur, Bailey ressemble au David de Michel-Ange. Et quand je le regarde, et quand tu le regardes, c'est ce que nous voyons."

"- Elle n'était pas si moche. Mais elle a grandi en pensant qu'elle l'était. Elle ne se rend pas compte que ce n'est plus le cas depuis longtemps. Elle est devenue belle. Et elle est aussi belle à l'intérieur, ce qui est un dommage collatéral du SVPC. Tu vois, les filles moches doivent travailleur leur personnalité et leur intelligence, parce qu'elles ne peuvent pas s'en tirer avec leur physique, contrairement aux gens beaux, comme toi et moi, plaisante Bailey avec un sourire espiègle, en remuant les sourcils. Fern n'a aucune idée de ce à quoi elle ressemble réellement. C'est ça qui la rend unique. Tu devrais la choper avant qu'elle ne découvre qu'elle est magnifique, Brosey."

"- Peutr-être que nous sommes une pièce du puzzle, poursuit-elle. On s'emboîte tous pour former cette expérience qu'on appelle la vie. Aucun de nous ne comprend le rôle qu'il joue ni n'imagine à quoi ça va ressembler au final. Peut-être que ce qu'on appelle miracle n'est que la partie émergée de l’iceberg. Et peut-être qu'on n'est pas capable de voir les choses merveilleuses qui naissent des tragédies.


Challenge livres 2015
Lire un livre Young Adult : C'est fait ! 
Pour consulter mon challenge : c'est ICI !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire