dimanche 2 août 2015

Chronique Challenge n°1 : Stalingrad, de Jean-Jacques Annaud.

Stalingrad, de Jean-Jacques Annaud

Réalisateur : Jean-Jacques Annaud.

Date sortie FR : Le 14 Mars 2001 au cinéma et déjà en dvd.

Genre : Drame - Guerre (Etats-Unis, Allemagne, Grande-Bretagne - Irlande).

Durée :  2h10.


Les Acteurs :  Jude Law, Rachel Weisz, Joseph Fiennes, Ed Harris...


Note : 1.5/5  


Synopsis : 


"Durant la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1942, Hitler envisage d'envahir Stalingrad, ville clé de l'URSS qui le sépare de la victoire totale sur l'Europe. Les Russes se préparent à la défensive. Un héros aiderait à motiver les troupes.
Entre alors en jeu Vassili Zaitsev, un jeune tireur d'élite de l'Armée Rouge. Doué d'une stupéfiante adresse au tir, il est remarqué par un commissaire au peuple, Ivan Danilov. Les deux jeunes gens deviennent amis. Ranimer la flamme de l'héroïsme, redonner aux soldats décimés la force de lutter contre l'implacable machine de guerre allemande, telle est la mission de Danilov. Celui-ci fait de Vassili le héros de sa propagande.
Dans le camp ennemi, l'état-major dépêche son meilleur tireur d'élite, le Major König, pour abattre celui qui est devenu le symbole de l'indomptable résistance russe."


La Chronique :


Si le début m'a littéralement scotché devant l'écran, en plein cœur de cette "belle" reconstitution de la bataille de Stalingrad, montrant tout autant le courage et l'atrocité des hommes, je n'ai pas pu m'empêcher de trouver la suite beaucoup trop lisse à mon goût... 

Un film de guerre pour être (presque) parfait, doit au minimum comporté une part de vérité dans son scénario (ce qui est le cas ici), jouer avec de l'action et des scènes de guerre, sans cependant trop en abuser, mais surtout, il doit comporter toutes l'émotions possibles pour bouleverser les spectateurs. Malheureusement dans Stalingrad, si les scènes d'actions sont déjà quasi inexistantes, mon petit cœur a dû se contenter du minimum syndical en ce qui concerne l'émotion... Eh oui, si on additionne la scène de combat du début où les soldats sont emmenés à la boucherie et ou les "lâches" sont fusillés, avec celle ou Vassili Zaïtsev (Jude Law), décide de tuer à distance les officiers allemands au risque de se faire repérer, et la mort marquante d'une des dernières scènes... Mon cœur n'a pas dû se serrer plus de trois ou quatre fois durant ces 2h10 de film...

Et là, vous vous demandez : Mais qu'ai-je donc fait le reste du temps ? Que s'est-il passé d'autre dans ce film ? Et bien..., honnêtement, rien qui ne mérite d'être relevé....
Un petit résumé ? Vassili Zaïtsev (Jude Law), un tireur d'élite de l'armée rouge, populaire de par la propagande, passe son temps à attendre patiemment, camoufler au milieu de divers endroit, afin de descendre encore et toujours plus d'allemands... Pendant ce temps, le Major Konig (Ed Harris), un tireur d'élite allemand le traque désespéramment afin de le liquider... Autrement dis, on passe de looongues minutes à les admirer en train de regarder dans leurs viseurs!
Et... Oh ! N'oublions pas la fille (Rachel Weisz) bien sûr ! Qui vient sagement se mêler à toute cette histoire et foutre le bazar entre Vassili et son "meilleur ami" hypocrite, Danilov (Joseph Fiennes)... 

A quel moment le réalisateur approfondis ses personnages ou nous en apprend plus sur cette bataille ? Tout simplement JAMAIS ! 

Quant aux acteurs... Ed Harris joue à merveilles, Jude Law n'est clairement pas fait pour incarner un militaire. Quant aux deux autres : sans commentaires ! Disons tout simplement, que Jean-Jacques Annaud aurait pu mieux s'entourer...

Dommage... Ce film et cette bataille de Stalingrad avaient clairement beaucoup plus de potentiels...


Bande-annonce :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire